Questions orales du conseil municipal #3 du mercredi 8 juillet

questions-orales

Avant chaque conseil municipal, les élus de Saint-Cyr-l’Ecole en commun ont le droit de transmettre par courriel des questions au cabinet de Madame le maire concernant les affaires de la commune. Cette dernière, ou bien les élus concernés de la majorité, ont l’obligation légale d’y répondre en fin de séance. Retrouvez ci-dessous les réponses reçues à nos questions orales pour la séance du mercredi 8 juillet 2020.

Question 1 :
Une habitante nous a informés que cela fait deux ans qu’elle a demandé un logement pour sa fille en situation de handicap et qu’elle n’a pas reçu de réponse. Pourriez-vous nous indiquer quel est le délai moyen pour ce type de situation ?

Réponse de Madame GENEVELLE, adjoint chargé de l’Innovation sociale :
« Je pense que vous comprendrez que ce soir je ne peux pas vous donner une réponse ferme sur le dossier que vous avez cité, n’ayant pas le nom de la personne et s’agissant d’une information confidentielle, il serait difficile de lui répondre. J’invite tout de même cette Saint-Cyrienne à ne pas hésiter à se rapprocher du CCAS pour obtenir des informations complémentaires ou éventuellement faire un courrier au directeur de cabinet.

En ce qui concerne la question sur le délai, alors là aussi c’est difficile de vous donner une durée moyenne tant elle dépend en fait des critères du demandeur de logement. Mais précisant deux mandats sur la délégation logement, le délai moyen peut aller, maintenant, jusqu’à 5 à 7 ans d’attente avec des divergences très fortes en fonction des équipements requis et de la taille souhaitée du logement par le demandeur de logement. Je pense que de mémoire l’année dernière, il n’y a eu un seul F5 qui s’est libéré, donc c’est pour vous dire qu’il n’y a pas beaucoup de logements.

Le nombre de logements accessibles sur notre commune est faible, je dirai pour deux raisons : en raison de l’ancienneté de nos immeubles, peu de logements sociaux possèdent par exemple un ascenseur, et aussi en raison des contraintes de construction liées aux bâtiments historiques qui nous entourent.
Dans le cadre de la réhabilitation des logements des Résidences Yvelines Essonne, il est bien évident que nous avons donné comme objectif prioritaire la réhabilitation d’un nombre plus important d’appartements répondant à ce critère ».

Notre commentaire : Nous savons que ce sujet intéresse beaucoup de personnes à mobilité réduite à Saint-Cyr-l’Ecole, une autre personne habitant actuellement au 4e étage nous a indiqué attendre ce type de logement depuis 4 ans. Nous allons contacter la personne concernée pour lui apporter ces informations.

Question 2 :
Pourrait-on avoir les raisons du retard des travaux de l’école Bizet et le nouveau planning détaillé des travaux ?

Réponse de Monsieur De Nazelle, adjoint chargé de la Réussite éducative :
« Le chantier de reconditionnement de l’école Bizet a été mis en pause pendant l’épisode du coronavirus qui a touché très durement le secteur du bâtiment. Depuis le déconfinement, les travaux reprennent progressivement, plutôt lentement. Compte-tenu du retard important sur le chantier, la livraison a été reportée à la fin de l’année 2020. L’éducation nationale et l’équipe pédagogique nous ayant fait part de leur souhait de ne pas procéder à une rentrée en cours d’année, l’installation des élèves et des enseignants dans l’école est reportée à la rentrée de septembre 2021. Nous nous félicitons du dialogue très riche entretenu avec les équipes du DASEN (Direction Académique des Services de l’Education Nationale) et celles de la direction de l’école qui permettent d’arriver à des situations plus confortables pour les enfants ».

Question 3 :
Suite aux témoignages de plusieurs familles saint-cyriennes habitant les quartiers Aérodrome, Langevin et ZAC Renard, pourriez-vous nous indiquer comment fonctionne l’affectation des enfants à l’école De Romilly, pourquoi certaines familles y accèdent alors que d’autres, non, quand bien même elles sont arrivées avant ?

Réponse de Monsieur De Nazelle, adjoint chargé de la Réussite éducative :
« Cette année, comme pour les autres années scolaires, nous avons appliqué les mêmes règles pour les affectations scolaires. La carte d’affectation scolaire dispose en effet d’un système de zonage et de zones indéterminées afin de veiller à l’équilibrage des effectifs en conciliant deux impératifs, en plus des règles liées au confort des familles (pas de séparation des fratries et continuité de la scolarité dans le même établissement). Ces impératifs sont : garantir un taux d’occupation dans le groupe scolaire Jacqueline de Romilly compatible avec un enseignement de qualité, et de sécuriser les effectifs dans les écoles, et notamment les plus fragiles, afin d’éviter les fermetures de classes.

Dans l’attente du nouveau groupe scolaire prévu pour la rentrée 2023, il avait annoncé que les enfants situés dans les zones indifférenciées seraient orientés vers d’autres écoles. Nous avons reçu très récemment l’information d’un nombre important de demandes de radiations à l’école Jacqueline de Romilly, nous obligeant à revoir dans les prochaines semaines une partie de nos affectations malgré ce contexte tardif. Tout en poursuivant toujours les mêmes objectifs, nous allons donc retravailler ces affectations en lien avec l’Education nationale et proposer des affectations supplémentaires dans cette école
».

Notre commentaire : Nous informons les familles qui nous ont contacté à ce sujet.

Question 4 :
A la lecture de plusieurs conseils d’école, nous remarquons que les équipes enseignantes se plaignent régulièrement d’un manque de matériel informatique et d’une absence de consultation sur les achats (achats de tablettes sous Apple et donc impossibilité d’installer certaines applications qui ne sont que sur Android). Si De Romilly semble bien équipée, quand comptez-vous équiper au même niveau toutes les écoles ?

Réponse de Monsieur De Nazelle, adjoint chargé de la Réussite éducative :
« Un inventaire global va être fait pendant l’été sur les matériels numériques des écoles élémentaires avec une remise en configuration de tous les PC et la mise à jour de tous les TNI/VNI.

Plus globalement, permettez-moi de vous rappeler que l’Education nationale incite très fortement les villes et les établissements à opter pour des tablettes Apple et que la ville de Saint-Cyr est une des premières des Yvelines à équiper ses établissements de dispositifs Android, dès lors qu’un projet émerge avec la direction de l’établissement. C’est dans ce cadre que l’Ecole Jacqueline de Romilly a bénéficié, à son ouverture, de nouveaux équipements Android. Des renouvellements sont à venir et sont prévus pour les autres écoles en fonction des projets proposés par les directions. Nous sommes en effet convaincus que la numérisation de l’école ne peut se faire que si les professeurs sont force de propositions
».

Question 5 :
A propos du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, comment pouvons-nous avoir accès aux comptes-rendus de ce conseil ? Comment est utilisé le budget ?

Réponse de Madame le maire :
« Le CLSPD est une instance intercommunale à Saint-Cyr-l’Ecole, partagée avec Fontenay-le-Fleury et Bois-d’Arcy. Si la collaboration avec Fontenay est ancienne et très fructueuse, celle avec Bois-d’Arcy est plus récente et nécessitera un nouvel élan. Pour mémoire, cette instance nous a permis de rentrer dans les périmètres de politique de la ville jusqu’à la décision du gouvernement de François Hollande d’exclure notre commune des bénéficiaires. Dans le contexte de ce nouveau mandat, cet outil est une priorité pour notre majorité. Nous avons d’ailleurs mis en oeuvre, dès notre réélection, sa réactivation efficace par le biais d’une embauche d’un chargé de mission sur l’innovation sociale. Même si cette instance ne représente pour la ville aucun apport financier, elle reste un outil indispensable pour la réussite de nos quartiers ».

Madame le maire nous a également répondu que nous devons « demander les compte-rendu de la commission de prévention de la délinquance à la préfecture. »

Notre commentaire : Cette commission de prévention de la délinquance est intercommunale avec Bois d’Arcy et Fontenay le Fleury. Nous sommes heureux d’entendre dire qu’elle est indispensable. Nous nous demandons depuis quand elle ne s’est pas réunie. Il semblerait que ce soit depuis que Saint-Cyr n’est plus classée en « politique de la ville ».

Si ce sujet était si important pour l’équipe municipale, au regard de tout ce qu’il se passe depuis quelques années nous regrettons que cette commission n’ait pas continué à réfléchir à des solutions.

Nous nous demandons également pourquoi il est si compliqué d’obtenir les comptes-rendus d’une commission dans laquelle des élus de la majorité actuelle ont siégé.

Nous faisons le voeu que l’équipe municipale améliore sa transparence en matière d’accès aux informations afin que les habitants puissent comprendre comment sont traités les sujets importants comme la prévention de la délinquance à Saint-Cyr-L’Ecole.

Puisque Madame le maire évoque dans ses discours la qualité de vie des Saint-Cyriens, nous faisons le voeu que l’équipe municipale majoritaire s’intéresse aux préoccupations et à la qualité de vie de TOUS les habitants, de tous les quartiers, dans une logique de bien commun et sans préoccupations électoralistes.

Nous écrivons en parallèle un courrier à la préfecture pour tenter d’obtenir les comptes-rendus du CLSPD intercommunal (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *